Néanmoins, sans aucune controverse, les historiens ne reconnaitront qu'un seul homme comme inventeur du téléphone: Alexandre Graham Bell.

Le téléphone est donc commercialisé dès 1877 aux Etats-Unis par la Compagnie du Téléphone Bell. En France, la Société générale des téléphone obtient la concession du Ministère des Postes et Télégraphes pour l'exploitation commerciale du téléphone en 1879.

Le téléphone est par définition l'appareil permettant la réception et l'émission des appels. Il est constitué de peu d'éléments:

  • un boitier de transmission des communications
  • un composant assurant la signalisation d'un appel entrant (signal sonore, signal lumineux)
  • un composant assurant la numérotation d'un appel sortant (cadran ou clavier)
  • un composant assurant les échanges de sons entre interlocuteurs lors d'un appel


Lors d'une conversation téléphonique, le boitier de transmission transforme les ondes sonores constituant la voix en signal analogique qu'il émet au commutateur de rattachement. Inversement, à la réception de signaux analogiques depuis le commutateur, il les transforme en ondes sonores auditibles.

Le réseau téléphonique, quant à lui, relève d'une infrastructure centralisée:

  • l'appareil téléphonique de l'abonné est relié à un central téléphonique
  • un commutateur, situé dans le central, assure la gestion des communications
  • les centraux téléphoniques sont reliés entre eux au travers du Réseau Téléphonique Commuté


Ainsi, les communications sont échangées de l'appareil vers le commutateur, du commutateur vers le réseau RTC, du réseau RTC vers un autre réseau RTC, etc ...