UDP utilise un modèle de mise en oeuvre relativement simple des commmunications. Il ne garantit ni l'intégrité des données, ni même leur ordre d'arrivée au destinataire, contrairement à TCP. Considéré comme non-fiable, le service rendu autorise l'arrivée des paquets de données en désordre, leur perte ou leur duplication.

La philosophie première du protocole UDP est la fourniture d'une couche de transport de données rapide et non impactante pour les applications sensibles au respect des vitesses de communications. Sont notamment concernées les applications qui préfèrent perdre des données plutôt que de les recevoir en retard : par exemple des applications de communication voix sur IP. Les applications échangeant de faible quantité de données avec un nombre important d'ordinateurs sont également concernées.

Les principales applications réseaux basées sur UDP sont les services DNS (Domain Name System), les services VoIP (Voice over IP), les services TFTP (Trivial File Transfer Protocol) notamment.