Dans un pays qui sort tout juste du projet expérimental Réseau Cyclades et qui reste ancré à la culture Minitel, ces sociétés vont alors développer et exploiter les nouveaux services d'accès à Internet sous la houlette d'une poignée de jeunes entrepreneurs :

  • Altern : Valentin Lacambre
  • Calvacom : François Benveniste
  • Club Internet : Fabrice Sergent
  • FranceNet : Rafi Haladjian
  • French Data Network : Benjamin Bayart
  • Imaginet : Patrick Robin
  • Internet-Way : Jérôme Lecat
  • Worldnet : Sebastien Socchard


Fondée en 1992 en tant qu'association Loi 1901, French Data Network a pour objectif de promouvoir l'utilisation et le développement des réseaux Internet et Usenet dans le respect de leur éthique, en favorisant en particulier les utilisations à des fins de recherche et d'éducation sans volonté commerciale

Fondée par Valentin Lacambre, Altern est l'une des premières à ouvrir un service d'hébergement web gratuit. L'apparition en juillet 2000 suite des nouvelles lois donnant obligation aux hébergeurs de contrôler le contenu de leurs plates-formes, entrainera la fermeture du service d'hébergement Altern, la société estimant leurs applications difficiles et contraires à ses principes.

L'opérateur WorldNet est crée par Sébastien Socchard début 1994 sur les bases de la société SCT (Security Concept and Technology créee en 1988) et lance ses services d'accès à Internet en juin de la même année. La tarification initiale des connexions de 80 francs/heure passe à 240 francs/mois fin 1994. Dès septembre WorldNet distibue via les magazines InfoPC et Le Monde Informatique le premier kit de connexion incluant 3 heures de connexion gratuites.

Le succès de WorldNet est immédiat et l'opérateur doit rapidement faire face à des milliers de nouveaux abonnés en quelques mois. Une offre forfait illimité à 99 francs est lancée dans la foulée. En 1995, Xavier Niel, futur patron de la société Iliad rentre au capital.

L'extension du réseau WorldNet, constitué initialement d'un seul point d'accès à Paris, est réalisée début 1996 via la création de 10 points d'accès sur le territoire français et la mise en place d'un numéro d'accès national pour des débits allant de 14.400 bps à 28.800 bps. Par ailleurs la politique de partenariats avec les magazines et éditeurs de livre se poursuit et des millions de kits de connexion sont distribués sous forme de disquette ou CD-ROM. Le partenariat notamment étendu à Microsoft qui intégrera dans son système Windows le kit de connexion WorldNet, permettra une nouvelle fois une forte augmentation du nombre d'abonnés à l'opérateur.

L'opérateur Club-Internet, autre pionnier français, est crée en 1995 par Fabrice Sergent au sein de la filiale Grolier Interactive Europe du groupe Lagardère. La première offre sort fin 1995 sous la forme d'un abonnement à 77 francs/mois.

Celui qui allait devenir le plus gros FAI français ne fera son apparition que fin 1995: il s'agit de Wanadoo. En 1946, le ministère des Postes Télégraphes et Téléphones (PTT) confie la régie publicitaire des annuaires de France métropolitaine à l’Office d’Annonces (ODA) filiale du groupe Havas. Durant l'été 1995, l'Office d'Annonces et la division multimédia de France Télécom renomment le projet de portail Pages Jaunes Multimédia en Wanadoo, référence à l'expression argotique américaine Wanna Do.

La filiale France Télécom Interactive est crée fin 1995 et intègre début 1996 les équipes du portail Wanadoo. Elle sort une offre d'accès à Internet en mai 1996 sous la marque Wanadoo. Fort de l'appui du groupe France Télécom et de sa notorieté auprès du grand public, Wanadoo connait un succès immédiat et franchir en moins de 4 ans la barre du million d'abonnés.

En 1998, l'Office d’Annonces (ODA) est intégrée au sein du groupe France Télécom et Wanadoo rassemble autour d'une seule marque toutes les activités de ce dernier en matière d'Internet grand public. En juin 2006, la marque Wanadoo disparait au profit de la marque Orange, marque commerciale du groupe France Telecom pour les activités de téléphonie mobile et d'Internet.

Pour la plupart des opérateurs pionniers, l'histoire se poursuivra à l'aube des années 2000 par une succession de rachats par des opérateurs nationaux et internationaux souhaitant se positionner dans l'hexagone :

  • 1997
    • rachet de Calvacom par PSINet
    • rachat de Internet-Way par UUNet (Verizon)
  • 1998
    • rachat de Imaginet par Colt
  • 2000
    • rachat de Club-Internet par T-Online (Deutsch Telekom)
    • rachat de FranceNet par British Telecom
    • rachat de WolrdNet par Kaptech (Neuf Telecom)