MosaicNetscape.jpg
Utilisant des parties de code du navigateur NCSA Mosaic avec l'accord du NCSA, la société Netscape est néanmoins rapidement en conflit avec ce dernier à propos des droits de propriété du nom Mosaic. La société adopte alors à partir d'octobre 1994 pour son navigateur le nom Netscape Navigator qui sera conservé jusqu'à la version 4.8.

L'année 1995 est riche en évolution puisque la version 1.1 (avril) supporte la gestion des tables et de nombreux autres éléments HTML. La version 1.2 (juillet) intègre elle aussi de nouveaux éléments HTML et surtout la mise à jour de l'interface graphique dans le cadre du support du nouveau système d'exploitation Microsoft Windows 95. Le navigateur commercial, dont la part de marché s'élève alors à cette époque à plus de 80%, voit apparaitre un nouveau concurrent nommé Internet Explorer qui est distribué gratuitement par Microsoft dans le supplément logiciel Plus! de Windows 95.

En mars 1996, l'intégration à la version 2.0 d'un client email nommé Netscape Mail permet à la société d'accroitre sa position dominante sur le marché et son succès auprès des utilisateurs qui bénéficient alors d'une suite logicielle plus complète. Cette suite est baptisée Netscape Communicator. Les principales évolutions concerne l'ajout des éléments frames, l'intégration du langage Javascript, le support du langage Java et l'introduction des Plugins.

Le succès grandissant du client web concurrent Internet Explorer force les équipes de Netscape à faire évoluer de manière conséquente leur suite logicielle. C'est ainsi qu'en août 1996 sort Netscape Navigator 3 qui intègre le support d'éléments HTML qui vont dynamiser les pages web :

  • nouveaux plugins
  • couleur de fond dans les tables
  • support du surlignage de texte
  • gestion des bordures de frames
  • support des styles de fontes texte
  • support du positionnement (multi-colonnes)
  • gestion des espacements entre éléments
  • ajout de la balise ARCHIVE
  • ajout de la balise APPLET


La version 3 est un énorme succès et contribue une nouvelle fois à la position dominante du logiciel sur le marché. Une version dite Gold est également mise à disposition des utilisateurs. Elle intègre un éditeur HTML WYSIWYG (What You See Is What You Get), des mécanismes de sécurité basé sur RSA et le décodeur audio/vidéo QuickTime de la société Apple.

En janvier 1998, la société Netscape annonce la gratuité de toutes les nouvelles versions de sa suite Communicator et l'ouverture du code-source au public. Suivra la naissance de la suite Mozilla en mars, basée sur le code de Communicator. En octobre, la sortie de Netscape 5.0 est annulée. La position dominante de Microsoft sur le marché des systèmes d'exploitation lui permet de distribuer son logiciel Internet Explorer plus facilement. Ceci précipite le déclin de Netscape dont les parts de marché diminuent. Devenue non rentable, la société est rachetée en novembre 1998 par la société AOL.

L'été 2004 marquera la fin du logiciel phare des années 1990 avec la sortie de Netscape 7.2, dernière version développée par les équipes de l'ancienne société Netscape.

Plus qu'un simple éditeur de logiciels, Netscape est l'une des premières sociétés startup à succès des années 1990. Introduite en bourde en août 1995, elle double ses revenus tous les trimestres durant la première année. Son image, véhiculée par un fondateur jeune, riche et rapidement célèbre, est associée pour beaucoup à la lutte contre la position de monopole de Microsoft et à la Guerre des Navigateurs.