Le nom du projet est AltaVista qui vient d'une expression espagnole signifiant vue d'en haut. Louis Monier prend en charge le développement d'un outil de collecte d'informations automatique sur les sites web, tandis que Michael Burrows s'occupe du développement de l'outil d'indexation des informations.

En août 1995, le moteur de Louis Monier réussit une première collecte d'informations de l'ensemble des sites web, soit environ 10 millions de pages web. A l'automne, après deux mois de tests en interne auprès de ses 10.000 employés, DEC décide de rendre le projet accessible au public. Six mois après le début du projet, le 15 décembre 1995, le site http://altavista.digital.com/ est donc ouvert au public.

A son lancement, le service AltaVista apporte deux innovations majeures : le moteur de recherche de documents Scooter, rapide, multi-threadé et le moteur d'indexation et de recherche qui s'appuie sur une infrastructure matérielle puissante. L'infrastructure matérielle d'AltaVista repose durant les premières années sur une vingtaines de serveurs multi-processeurs (processeurs Alpha 64-bits de DEC), chacun équipé de 130 Go de mémoire vive et de 500 Go d'espace disque.

Dès la première journée plus de 300.000 recherches sont effectuées sur le site web qui totalise alors 16 millions de pages dans son index. Le site devient alors le moteur de recherche de la toile et à la fin de l'année 1996 il comptabilise plus de 19 millions de requêtes par jour, et en 1997, plus de 80 millions de requêtes par jour. Le succès d'AltaVista est également dû à son interface minimaliste, concept repris quelques années plus tard par un autre moteur de recherche : Google.

En 1998, la société Compaq rachère le groupe DEC. Une année plus tard, en 1999, Compaq cède les activités AltaVista à la société CMGI. Cette dernière relance l'innovation au début des années 2000 en étendant les recherches aux images, aux fichiers audio et aux fichiers vidéos. Le portail web s'enrichit également d'un outil de traduction Babel Fish, projet initié par Louis Monier, qui permet de traduire des mots, des phrases ou des sites web dans les langues suivantes: anglais, espagnol, français, allemand, portugais, italien et russe.

En février 1993, AltaVista est racheté par la société Overture. Lorsque cette dernière rentre dans le groupe Yahoo! à la fin de l'année 2003, AltaVista fait partie des activités et s'appuie alors sur le même moteur de recherche et le même index que celui de Yahoo!.

Louis Monier, fondateur du moteur de recherche AltaVista, quitte AltaVista en 2000 pour rejoindre eBay. En 2005, il rejoint les équipes de Google puis en 2007 les équipes de Cuil, moteur de recherche fondé par des anciens reponsables de Google. Il quitte prématurément ses fonctions au sein de Cuil suite à un différent avec la direction en 2008.