Accéder au contenu principal

1974 - Vinton Cerf & Robert Kahn

Le 5 mai 1974, deux américains, Vinton Gray Cerf (professeur assistant à l'université de Stanford) et Robert Elliott Khan (chargé des études sur l'architecture du réseau ARPANET pour l'agence DARPA) publient leurs recherches sur un protocoles réseau d'échange de paquets. Le protocole TCP/IP vient de naitre.

Vinton Gray Cerf, né le 23 juin 1943, diplômé en mathématiques de l'Université de Stanford et de l'Université UCLA, débute sa carrière chez IBM en qualité d'ingénieur système. Il quiite IBM en 1970 pour retourner à l'Université de Stanford où il travaille au sein du groupe en charge des études sur les "réseaux de données en paquets", qui réussira la connexion des deux premiers centres du réseau ARPANET. Il rencontre alors Robert Kahn durant cette période.


Après l'obtention de son doctorat, Vinton Cerf devient professeur assistant à l'université de Stanford de 1972 à 1976. Il rejoindra alors l'agence DARPA durant six années. Nommé vice-président de la société "MCI" en 1982, il dirigea le premier programme commercial sur l'email : "MCI Mail". En 1994, il devient vice-président de la stratégie après avoir conduit au sein du groupe les projets de solutions combinées voix-données-vidéo pour entreprises.

De 1999 à 2007, Vinton Cerf siègea au bureau de l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). En 2005, il rejoint la société Google en qualité de vice-président et "Chief Internet Evangelist".

Robert Elliott Kahn, né le 23 décembre 1938, diplômé du "City College" de New-York et de l'Université de Princeton, a débuté sa carrière en 1960 au sein des équipes techniques des Laboratoires Bell. Professeur assistant au MIT (Massachusetts Institute of Technology) de 1962 à 1966, il travaille dans pour la société BBN avant de rejoindre l'agence DARPA en 1972.

En octobre de cette même année, il présente à Washington lors de l'International Computer Communication Conference la démonstration de l'interconnexion de 40 ordinateurs en réseau (voir RFC-371).

Devenu directeur du groupe IPTO en charge au sein de l'agence DARPA des recherches sur les interconnexion de réseaux, il lance en 1966 les premiers travaux de ce qui deviendra le réseau ARPANET. Il quitta l'agence DARPA en 1986 pour fonder le centre de recherche international CNRI (Corporation for National Research Initiatives).

Les deux hommes sont aujourd'hui reconnus comme étant "les pères fondateurs de l'Internet".

Posts les plus consultés de ce blog

1997 - Peer-to-peer (P2P)

Dès sa conception à la fin des années 1960, le réseau ARPANET pose les bases d'un réseau d'interconnexion non hiérarchique et non centralisé. En théorie, la communication entre utilisateurs finaux ne dépend d'aucun élément central et d'aucune liaison point-à-point . Il est donc pas définition possible d'échanger des informations avec n'importe quel ordinateur relié au réseau. Les premiers échanges de données, via les protocoles telnet ou ftp notamment illustrent bien cette idée de connexions non centralisées, inutile de se référencer auprès d'un serveur central pour communiquer entre utilisateurs. La réalité est un peu plus contrastée puisque pour beaucoup de protocoles IP, un modèle client-serveur est nécessaire : un serveur héberge les données et des clients s'y connecte pour les lire ou les modifier.

1969 - Arpanet (ARPA Network)

A partir de 1940, le département de la Défense américain crée une agence chargée des projets de recherche en matière de défense militaire. Cette agence nommée DARPA ("Defense Advanced Research Projects Agency") va être à l'origine de la naissance du réseau prédécesseur d'Internet, mais aussi du programme Transit ancêtre du GPS, ainsi que des programmes d'avions furtifs Jusqu'alors, les communications informatiques reposaient sur l'utilisation de circuits dédiés, tout comme les communications téléphoniques. L'agence DARPA lance donc en 1966 un projet de réseau informatique reliant certaines universités américaines. Sans objectif particulier d'un point de vue militaire, ce projet devient le réseau ARPA et en 1969 il relie quatre centres :

1974 - TCP-IP

Depuis ses débuts, le réseau ARPANET s'appuyait sur une couche protocolaire de communication appelée "Network Control Program". assurant la gestion des flux inter-composants de communications des ordinateurs du réseau. La gestion des couches physiques et réseau était quant à elle confiée aux composants appelés IMPS (Interface Message Processors). NCP assurait donc la gestion de la couche Transport des données au travers de deux protocoles: AHHP (Arpanet Host-to-Host Protocol) chargé de contrôler les flux de données unidirectionnels entre machines et ICP (Initial Connection Protocol) chargé d'établir une communication bi-directionnelle s'appuyant sur les flux gérés par AHHP. Les applications logicielles s'appuyaient alors sur une interface avec la couche NCP pour dialoguer.